logo-marque-limousin

Festival Urbaka

Lors d’un voyage sur les bords du Congo, Andrée Eyrolle découvre les Akas, tribus pygmées qui inventent des fêtes du coucher au lever du soleil…des fêtes de mutants…D'où le nom d' Urbaka, en hommage à la ville « urb » et à cette tribu d’Afrique les « Akas ».

Avec 27 éditions à son actif, plus de 200 000 spectacteurs et 600 artistes d’ici et d’ailleurs, Urbaka - festival entièrement gratuit - a lieu fin juin, pendant quatre jours dans les rues de Limoges.
Mais parler des Arts de la Rue n’est pas tout à fait juste… parlons d’art, de création et d’intervention dans l’espace public, rural et urbain, de réappropriation de l’espace public.

Urbaka investit des lieux trop souvent ignorés, des lieux de passages, de vie, du quotidien… Urbaka réinvente les places, les rues, les squares, les pelouses, les jets d’eau, afin de faire circuler et se rencontrer les hommes.

Plus qu’une programmation, Urbaka revendique une démarche politique et artistique, au-delà de son aspect marchand, un espace ludique et poétique.

« Le plus urgent ne nous paraît pas tant de défendre une culture dont l’existence n’a jamais sauvé un homme du souci de mieux vivre et d’avoir faim que d’extraire de ce que l’on appelle la culture, des idées dont la force vivante est identique à celle de la faim » A. Artaud

Festival pluridisciplinaire… transdisciplinaire… de tous horizons et de toutes pratiques… Ainsi, Urbaka c’est la compagnie Ilotopie, Transe Express, Malabar, Metalvoice, les Quidams…C’est aussi Raul Barboza, Pascal Thomas, Ilka Schonbein…
Et puis c’est un peu d’Espagne, Italie, Ecosse, Togo, Colombie, Pologne, Belgique, Angleterre, Etats-Unis, Allemagne, Congo, Australie, Argentine…

FaLang translation system by Faboba